Togo/ Politique nationale des loisirs: Lidi Kédéka Bessi Kama s’engage à sortir le secteur des loisirs des sentiers battus

Le gouvernement togolais continue de s’investir dans le secteur des loisirs à l’effet d’en faire un secteur compétitif et à même de nourrir ceux qui s’y engagent.Le gouvernement togolais continue de s’investir dans le secteur des loisirs à l’effet d’en faire un secteur compétitif et à même de nourrir ceux qui s’y engagent. Cette politique nationale reste collée aux enjeux nationaux de l’heure pour énoncer les orientations stratégiques et les stratégies de développement des loisirs avec pour objectif clairement affiché de contribuer au mieux-être et à l’amélioration de la qualité de vie des populations. Ce jeudi matin, Lidi Kédéka Bessi Kama-Gumedzoe, Ministre des sports et des loisirs, engagé à sortir le secteur des loisirs des sentiers battus, a ouvert à Lomé, deux jours de travaux en vue de la consolidation et de la validation de cette politique nationale.

Le constat est bien palpable. L’Etat ne s’implique pas suffisamment dans le développement des loisirs. Le secteur est le plus exploité par le privé. Le département des loisirs dirigé par Madame Lidi Kédéka Bessi Kama-Gumedzoe veut changer la donne, celle de travailler avec les privés et réorganiser le secteur. C’est ce qui a motivé la mise en place d’une politique nationale et d’un plan d’actions. Cette démarche démontre l’engagement des plus hautes autorités du pays de faire des loisirs un moteur de développement socioéconomique au même titre que les sports. Ce jeudi matin, un atelier de consolidation et de validation du document a débuté à Lomé. Son objectif est de permettre aux fédérations des loisirs et différents acteurs du secteur de s’approprier le contenu de la politique nationale des loisirs et de son plan d’actions, d’y apporter leurs contributions en vue de sa consolidation et de sa validation.

« Il s’agit d’examiner le document et après deux jours de travaux, valider les plans d’actions mis dans le document afin d’amener les loisirs du pays à un niveau plus économique sur le plan social » a confié Etse Kodjo Klou, Directeur national des loisirs.

La réalisation de ce pari dépendra fortement de l’engagement de tous les acteurs, de la synergie des actions et la mobilisation de l’ensemble des ressources au profit de ce secteur. Dans cette optique, le gouvernement fera sa part, à promi Madame le Ministre.

« Il faut noter que le document de la politique nationale des loisirs soumis à votre réflexion résulte d’une étude diagnostique du secteur des loisirs et d’une large consultation qui a pris en compte les préoccupations et les aspirations des différents acteurs qui ont à cœur le développement de ce secteur au Togo. Il comprend trois parties fondamentales à savoir l’état des lieux du secteur des loisirs, les orientations stratégiques de la politique nationale des loisirs et le plan d’actions à court, moyen et longs termes » a t-elle précisé.

Le département des loisirs prévoit piloter des projets sur le plan national notamment la création des centres de loisirs, des activités de sauvegardes des jeux traditionnels et plusieurs activités qui sont sur le point d’être développés. La politique appelée à étudier et à valider durant ces deux jours restera une boussole indispensable à l’atteinte de ces objectifs.

NPA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *