Élections au Togo: L’opposition sous le feu des critiques

Dans quelles conditions participer aux élections ?
L’opposition s’est gentiment fait chambrer par la Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK) ce jeudi lors d’une conférence de presse . La DMK fait le bilan de 2023.

Ce jeudi 28 décembre , la DMK a lancé un appel à l’opinion, celui de l’urgence patriotique pour une refondation éthique de la république.

Cette entité ne reste pas insensible aux derniers événements liés au marché d’Agoè Assiyéyé avec des dégâts énormes. Elle a fait part de sa vive préoccupation face à cette situation dramatique.

« Le peak-end de l’année 2023 au Togo, ce sont les incendies des marchés d’Agoé Assiyéyé et de Kara avec la reviviscence du traumatisme national des incendies criminels des grands marchés de Lomé et de Kara il y a pratiquement 11 ans, à ce jour restés impunis malgré les preuves avérées sur les auteurs de ces crimes odieux dénoncé à maintes reprises par le témoin principal de l’accusation, M. Mohamed Loum », peut-on lire dans sa déclaration.

Pour ce regroupement, la gouvernance du Togo est confisquée par des prédateurs qui méprisent le Souverain Peuple togolais spécialement les braves mères, épouses, sœurs et frères qui vivent déjà fort difficilement au jour le jour dans un pays quasiment sans protection sociale et civile aux populations.

Rien à dire, les Togolais sont les orphelins de l’humanité, a lancé la DMK.

Pour elle, l’année 2023 a été une période difficile, une année de rudes épreuves pour ses partisans et ses responsables.

« Le pouvoir moribond UNIR a vainement tenté à plusieurs reprises de sombrer l’organisation porteuse de la légitimité républicaine et porte voix du Souverain Peuple togolais à l’issue du référendum souverainiste du 22 février 2020. Peine perdue ! », a-t-elle lancé.

Les Élections au Togo

La DMK tacle ses collègues de l’opposition motivés à participer aux élections prochaines au Togo. L’opposition s’est gentiment fait chambrer.

Dans quelles conditions participer aux élections quand la région des Savanes est en état d’urgence sécuritaire avec un black out total sur la situation sur le terrain tandis que la région de la Kara semble devenir à nouveau par endroit une zone interdite de non droit comme l’attestent les meetings des 16 et 17 décembre 2023 de la DMK? , s’interroge ces adversaires à Faure Gnassingbé.

Les prisonniers politiques les intéressent-ils ?
Les exilés politiques les intéressent-ils ? A-t-elle questionné.

Est-ce pour un prétendu gouvernement d’union qu’ils participent à ces élections incertaines qui ne peuvent en rien libérer le Togo de l’oppression et du contrôle des prédateurs coalisés ?
Ça leur pose problèmes d’exiger certaines conditions avant toute organisation d’élections ?
A-t-elle voulu savoir.

Occasion pour cette entité de rappeler sa mission.

« La première mission de la DMK est de libérer le Togo de l’oppression et du contrôle, donc de déraciner l’arbre de malédiction et de déshumanisation de la Nation dont les fruits sont non seulement amères mais aussi mortels », a-t-elle fait savoir.

Les élections qui arrivent seront une mascarade, selon la DMK. Il est de son devoir d’interpeller l’opposition qui veut participer. Cette entité veut donner l’étincelle.

« Le peak-end de l’année 2023 démontre incontestablement que tout autre narratif sur le pouvoir illégitime en place au Togo relève de l’enfumage, de l’escroquerie politique et de la haute trahison vis à vis du Souverain Peuple togolais meurtri et déshumanisé. Un discours lénifiant qui recouvre une apologie au crime tendant à flouer le peuple en larguant quelques branches pour lui faire croire que l’arbre de malédiction et de déshumanisation va sécher », a lancé Paul Missiagbeto et sa troupe. Fin

NPA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *